1école1toit.Paris18

Lutter contre le sans-abrisme des enfants du 18e.

descriptif de l'aide pour la logement

L'hébergement

En France, l’hébergement d’urgence est INCONDITIONNEL. C’est-à-dire que toute personne à la rue quelle que soit sa situation administrative (en régularité ou sans-papier sur le territoire, en demande d’asile ou non…) peut bénéficier d’un toit pour dormir. Ce droit au logement relève de la responsabilité de l’Etat, toutefois il incombe aux municipalités de l’appliquer concernant les femmes enceintes de plus de 7 mois et les enfants de moins de 36 mois.

ATTENTION: les structures d’hébergement ne sont pas en accès direct. Ne pas s’y présenter de sa propre initiative. Il s’agit de passer par des intermédiaires agréés (listés ci-après) en lien avec le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation de Paris (SIAO) ayant accès au Système intégré d’accueil et d’orientation Urgence de Paris (Siao-Up), qui recense toutes les places d’hébergement d’urgence de la capitale pour en faciliter l’attribution. Contacter en premier lieu:

  • le 115
  • les EPS (les espaces parisiens des Solidarités de Paris ex-CASVP qui informent, orientent, accompagnent mais non consacrés spécifiquement à l’hébergement)
  • les Permanences Sociales d’Accueil : pour les sans domicile, parisien depuis au moins un mois et en situation régulière. Le PSA Gauthey (39 rue Gauthey est le seul consacré aux femmes isolées et famille avec enfant)
  • les Espaces Solidarité Insertion (ESI) (ESI Agutte, 11, rue Georgette-Agutte 18e)




Voici une sélection concernant le 18e.

Il existe plusieurs types de sites: les Centres d’hébergement d’urgence (CHU) ou les Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS). D’autres possibilités existent à terme : studios d’insertion, résidences sociales, maisons relais, appartements de coordination thérapeutique (ACT).

Hormis ces places mises à disposition par l’Etat, certaines associations de quartier proposent quelques places (en fin de page).



CASVP
Le 115

Le 115 est la première étape pour faire connaître sa précarité et trouver un début de solution. Hormis l’attribution d’hébergement d’urgence, le Samu-Social pourvoit des informations (démarches administratives, adresses, etc.).

Disponible 7j/7 et 24h/24.

Le numéro répond rarement, il ne faut pas hésiter à insister, à demander aux parents d’élèves de prendre aussi le relais jusqu’à obtention d’une réponse.

Les femmes isolées, les femmes enceintes, et les enfants sont prioritaires.

Les hébergements proposés ne tiennent pas compte du lieu de scolarisation des enfants ni du lieu de travail éventuel des parents. Ils sont proposés à titre temporaire (d’une nuit à un mois).

Les hébergements d’urgence proposés NE DOIVENT EN AUCUN CAS être refusés. Où la personne sera « dépriorisée », rayé des listes 115 et ne se verra plus proposer d’hébergement

hhttps://115.paris/



chapsa
CHAPSA Le Centre d’hébergement et d’assistance aux personnes sans-abri à Nanterre

La Brigade d’assistance aux personnes sans-abri (BAPSA), dispositif d’assistance de la Préfecture de police aux personnes sans-abri, conduisent chaque jour à ce centre. Point de départ : 1, place Auguste-Baron (à 15h et à 17h) Porte de la Villette

Rue de l’Évangile – 18e arr. 01 53 35 21 98



dalo
Le DALO ou DAHO

Le droit au logement est reconnu comme un droit fondamental qui est désormais « opposable », depuis 2007. Cela signifie que les personnes peuvent faire appel à une commission de médiation pour le faire valoir, avant de se tourner éventuellement vers la justice administrative.

En cas d’avis favorable au dossier de procédure de Droit au logement opposable (Dalo) ou à l’hébergement opposable (Daho), le préfet de Paris, la Ville de Paris, les bailleurs ou Action Logement seront tenus de proposer un accueil en structure d’hébergement ou un logement social.

Pour les publics prioritaires, en l’absence de proposition adaptée dans un délai raisonnable, être sans logement, menacé d’expulsion, hébergé temporairement dans un établissement ou un logement de transition, logé dans un logement insalubre, dangereux, non décent ou sur-occupé. Avoir au moins un enfant mineur ou une personne en situation de handicap à charge ou encore présenter un handicap font aussi partie des conditions prises en compte.

Il faut déposer un dossier auprès du Secrétariat de la Commission de médiation de la Ville de Paris. Les formulaires Dalo et Daho sont téléchargeables sur le site de la Drihl : drihl.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr Secrétariat de la Commission de médiation Dalo de Paris TSA 20028 – 93736 Bobigny Cedex 9

Une association ou les services sociaux peuvent accompagner dans cette démarche.



CIM
Le Centre israélite de Montmartre

Le CHRS du CIM est agréé par le Ministère des Affaires Sociales. Il est géré par l’association du Centre Israélite de Montmartre régie par la loi de 1901 reconnue d’utilité publique.

Le CIM a pour mission d’accueillir, d’héberger et d’accompagner des familles avec ou sans enfant en situation précaire au regard de l’hébergement et dans une dynamique d’insertion sociale. La prise en charge initiale est de 6 mois, renouvelable en fonction de la situation globale de la famille. Le CIM peut accueillir 74 personnes. Au CHRS, l’accueil se fait dans des studios ou appartements modulables en fonction de la taille de la famille.

Le CIM accueille exclusivement des familles avec ou sans enfant dont les adultes sont en situation de travailler légalement, pour une prise en charge initiale de six mois. Ne sont pas acceptés: les femmes enceintes, les enfants de moins de 4 mois et les personnes isolées ou irrégulières sur le territoire.

La candidature des familles doit être adressée au SIAO insertion 75 (Service Intégré d’Accueil et d’orientation) par le service social qui les accompagne.
C’est le SIAO Insertion 75 qui oriente les familles vers le CHRS du CIM.Tous les membres de la famille sont reçus à un entretien préalable à l’admission avec l’ensemble de l’équipe d’encadrement du CIM.

https://www.lecim.fr/



restaurants du coeur
Résidence sociale Hermel des Restos du Coeur

Les résidences sociales permettent l’hébergement temporaire (de 6 mois à 3 ans) de personnes rencontrant des difficultés d’accès à un logement de droit commun en raison de leur situation sociale et financière.

37 rue Hermel, 75018 Paris · 01 56 55 53 25 · hermel@restosducoeur.org



utopia56
UTOPIA 56

Accompagnement de familles et femmes seules vers des lieux d’hébergement chez des particuliers ou en collectif, distribution de nourriture et si pas de solution : distribution de couvertures, tentes. Tous les soirs, de 19h à 22h (mais pas de lieu fixe)



utopia56
La gamelle de Jaurès

Pendant la période hivernale, La gamelle de Jaurès fournit des hébergements d’urgence aux personnes les plus vulnérables (familles, mineurs isolés,…). La gamelle de Jaurès a sélectionné des hôtels solidaires qui garantissent un standard de qualité.

Informations et contact sur:

https://www.lagamelledejaures.org/





mairie de Paris
Autres adresses d’organismes d'hébergements

Listes des organismes et adresses

Maire de Paris : Adresses utiles





Pour nous contacter ou suivre notre activité

Contactez-nous